Fonctionnement

Amis et famille (le tour de table initial est appelé friends & family ou love money) investissent durant les premiers mois de création des startups. C’est un investissement en phase d’amorçage au niveau de la holding, soit sur l’ensemble des startups du studio de manière à maximiser la diversification et profiter de la mutualisation des ressources. Le risque est divisé par le nombre de startups, soit par 5 par rapport à un investissement standard en amorçage.

Cette levée arrive quelques mois après le lancement, les entrepreneurs ont chacun investi, ce qui constitue un capital de démarrage minimum de fonctionnement. Il est augmenté au fur et à mesure de l’arrivée d’entrepreneurs pendant et après le tour de table. Cette première levée est faite en parallèle d’une prise de dette bancaire et institutionnelle garantie par Bpifrance. 

Le montant minimum d’investissement commence avec un ticket de 10 mille euros. Les investissements correspondent à des tickets de prise de participation dans le capital de l’entreprise.

Montant levé

Ce premier tour de table pour un million d’euros en amorçage sera levé en partie par une participation au capital (love money) et en partie par du crédit bancaire. La levée en amorçage est réalisée par l’émission de BSA-AIR (voir ci-dessous).

Modalités pratiques

1. Lecture de la documentation

La démarche d’investissement commence par la lecture du business plan. Celui-ci peut être accompagné des business plans des startups, sur demande. Si l’investisseur le souhaite, il peut demander l’accès au business plan financier après signature d’un accord de confidentialité.

2. Participation aux présentations

L’investissement est précédé de journées de pitchs des projets et de présentation des équipes, auxquelles les investisseurs pourront participer, sans aucune promesse ou obligation d’investissement.

3. Signature d’une lettre d’intention

L’acceptation des conditions de financement est suivie de la signature d’une lettre d’intention. Cette lettre est non engageante. Son objectif est de garantir à l’investisseur : 

(1) que l’investissement aura lieu seulement lorsqu’un montant minimum d’engagements d’investir d’autres investisseurs auront été pris ; et (2) qu’il bénéficie de conditions préférentielles (taux de décote) correspondant à son ordre de prise de participation (date de signature de la lettre d’intention).

4. Signature du contrat d’investissement

La dernière étape est la signature du contrat d’investissement (soit l’accord d’investissement rapide) après émission des bons de souscription d’actions par décision de l’Assemblée générale.


Investir en BSA-AIR

L’investissement en amorçage est réalisé sous la forme de Bons de souscription d’actions – accord d’investissement rapide, appelés BSA-AIR. Le BSA- AIR est un mode d’investissement permettant d’éviter, au moment de la levée, les discussions relatives à la valorisation potentielle tout en permettant à l’investisseur de bénéficier d’une décote récompensant sa prise de risque.

D’un point de vue juridique, le BSA-AIR est une valeur mobilière composée dont les conditions de souscription et d’exercice sont précisément arrêtées par l’Assemblée générale. La décision d’émission arrête les conditions de souscription et d’exercice des BSA-AIR et notamment la décote accordée à l’investisseur.

L’investissement en BSA-AIR se déroule en deux phases :

À compter de l’émission du BSA-AIR, l’investisseur souscrit à son BSA en versant sur le comptebancaire de la société le montant correspondant à son investissement. Au jour de la survenance d’un événement déclencheur (augmentation de capital), l’investisseurpeut exercer son BSA et souscrire à un nombre d’actions ordinaires N, sur la base de la valorisation de la société arrêtée lors du tour minorée de la décote dont il bénéficie, selon la formule suivante :